L’Or en hausse après l’intervention des banques centrales

Si le métal jaune profitait peu des craintes géopolitiques et souveraines ces derniers temps, l’intervention coordonnée des banques centrales a réussi à lui donner un coup de fouet. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de référence de Londres, l’once d’or cotait 1.750 dollars (+ 4 dollars par rapport au fixing d’hier après-midi) et 1.298,03 euros (+ 1,3 euro).

En dollars, il s’agit d’un record depuis le 17 novembre.

D’un point de vue géopolitique, et outre les tensions internes en Syrie, en Egypte, en Libye on au Yémen, le ton monte toujours au Moyen-Orient : après sa mise à sac, l’ambassade britannique à Téhéran a été fermée, et Londres a exigé la fermeture de l’ambassade d’Iran au Royaume-Uni. Son personnel a 48 heures pour quitter le pays. Les relations diplomatiques des deux pays sont donc sérieusement réduites. Cette tension géopolitique supplémentaire dans une région qui n’en manque pas tend à soutenir les valeurs refuge.

En outre, les grandes banques centrales se sont donc accordées hier pour fournir au système financier les liquidités dont il a besoin, notamment en billets verts. Selon un cambiste nord-européen, ce geste ‘prouve que les banques centrales se soucient des problèmes de liquidité sur le marché interbancaire et souhaitent porter assistance aux banques. En réalité, l’initiative signifie que les banques qui ne parvenaient pas à se refinancer en dollars peuvent maintenant en obtenir auprès des établissements émetteurs à un prix proche de celui du marché’. Mais cette décision reflète aussi la fragilité du système bancaire.

D’ailleurs, “cette annonce a fait s’envoler immédiatement le cours de l’or” vers les 1.750 dollars, commente Triland Metals. Le courtier en métaux Mitsubishi ajoute que “le marché demeure robuste et nous comptons toujours acheter sur repli”. “Les problèmes en Europe n’ont pas changé”, précise-t-il à l’attention des oublieux.

MKS Finance note cependant qu’un courant vendeur s’est de nouveau manifesté autour du 2nd fixing de la journée hier, d’un un cours londonien de 1.746 dollars.

Le négociant helvétique en métaux rapporte aussi, en citant la presse locale, que “le ministère chinois de l’Industrie et des Télécommunications a donné l’ordre à l’administration territoriale d’organiser la consolidation des mines d’or et de fermer les unités dont la capacité de traitement est inférieure à 50 tonnes de minerai par jour”. Selon MKS Finance, il s’agit d’une nouvelle positive qui va rendre la demande d’or de la Chine plus dépendante des importations.

Après une stagnation à 1.297,32 tonnes du 22 au 30 novembre, l’encours de lingots adossé au SPDR Gold Shares, le 1er ETF aurifère au monde, a repris sa marche en avant à 1.298,53 tonnes en date d’hier soir. Après une chute jusqu’à 1.227 tonnes le 21 octobre, le précédent record en date, soit 1.309,92 tonnes le 8 août dernier, se rapproche de nouveau.

Ce matin, Goldman Sachs estimait que les prix de l’or devraient monter en 2012 en raison de la faiblesse des taux d’intérêt réels, tendance qui devrait perdurer en raison de la mollesse conjoncturelle qui s’annonce.

D’un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta indiquent que le cours du métal vient selon eux de passer de baissier à neutre à court terme. “Il faudrait maintenant que la ligne de tendance tienne à la baisse les 1.720 pour confirmer un retournement de tendance”, écrivent-ils. La prochaine résistance est identifiée à 1.767 dollars.

wa href= »Après une stagnation à 1.297,32 tonnes du 22 au 30 novembre, l’encours de lingots adossé au SPDR Gold Shares, le 1er ETF aurifère au monde, a repris sa marche en avant à 1.298,53 tonnes en date d’hier soir. Après une chute jusqu’à 1.227 tonnes le 21 octobre, le précédent record en date, soit 1.309,92 tonnes le 8 août dernier, se rapproche de nouveau.

Ce matin, Goldman Sachs estimait que les prix de l’or devraient monter en 2012 en raison de la faiblesse des taux d’intérêt réels, tendance qui devrait perdurer en raison de la mollesse conjoncturelle qui s’annonce.

D’un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta indiquent que le cours du métal vient selon eux de passer de baissier à neutre à court terme. “Il faudrait maintenant que la ligne de tendance tienne à la baisse les 1.720 pour confirmer un retournement de tendance”, écrivent-ils. La prochaine résistance est identifiée à 1.767 dollars.

Source L’Express

Poste sous : Pièces en Or Vendredi, décembre 2nd, 2011

Laisser un commentaire